Le contexte d'emergence du M23

Le mouvement social contestataire qui a traversé les cinq dernières années du régime dit de l’Alternance a connu une mutation brusque et inattendue à partir des évènements du 23 Juin 2011.

Déjà en 2007, wade avait  perdu l’essentiel de sa notoriété et sa réélection, dans des conditions jugées douteuses par une bonne partie de l’opinion, avait sérieusement écorné  son image personnelle

Lire la suite...

De la Démocratie

le défunt président Léopold Sédar Senghor  faisait remonter notre démocratie " aux Très humbles doléances et remontrances des habitans du Sénégal aux citoyens français tenant les États-Généraux." Nous étions le  15 Avril 1789, et cela nous  confère plus de deux siècles d'exercice de la démocratie et de la citoyenneté !

Lire les doléances

Lire la suite...

Karim wade : Béni et honni

L'image de Karim wade telle qu'elle s'offre à travers les médias et dans les propos de l'homme de la rue, est ambivalente ; son irruption sur la scène politique Sénégalaise intempestive et dérangeante.

Si l'homme dégage une prestance certaine et montre dans l'épreuve de la gouvernance une véritable stature d'homme d'Etat, il n'est, aux yeux des sénégalais,  que le "fils de son président de père" ,imposé et révêtu d'attributs indus.

Lire la suite...

Comment donner suite à la victoire du 23 Juin ?

Du 23 Juin 2011 au 27 Janvier 2012, la place de l'Obélisque était le rendez-vous mensuel et rituel de tous ceux qui avaient en partage le rejet de Wade et de sa famille. Qu'est ce qui a pu se nouer comme dynamique unitaire entre tous ces hommes et femmes  autoproclamés leaders et déterminés à en découdre avec le régime libéral ? A quoi auront servi ces longues messes populaires,faites de harangues incantatoires  et de professions de foi ?

Lire la suite...

Comment unifier des différences irréductibles ?

 Le M23 est une auberge Espagnole. On n'y trouve que ce qu'on y emmène et ce qu'on y cherche. Situation confortable pour tous finalement. La première charte pour adouber le nouveau mouvement était si poreuse que tout le monde pouvait y trouver sa place et y conquérir sa légitimité.Il suffisait de déclarer vouloir le départ de Wade pour  accèder au tabernacle. Pour le reste,on ne pouvait gagner un statut de VIP qu'en plaçant   la barre assez haut en termes de virulence verbale et d'ingéniosité rhétorique. C'était avant tout une guerre de slogans  et d'invectives !

Lire la suite...

Sous-catégories

Page 1 sur 2

Unite Galleryyena marre