m23top

 

Comment donner suite à la victoire du 23 Juin ?

Du 23 Juin 2011 au 27 Janvier 2012, la place de l'Obélisque était le rendez-vous mensuel et rituel de tous ceux qui avaient en partage le rejet de Wade et de sa famille. Qu'est ce qui a pu se nouer comme dynamique unitaire entre tous ces hommes et femmes  autoproclamés leaders et déterminés à en découdre avec le régime libéral ? A quoi auront servi ces longues messes populaires,faites de harangues incantatoires  et de professions de foi ?

La place de l'obélisque était surtout un espace  de visibilité pour une classe politique à la recherche d'une notoriété qui ne se jaugeait plus en terme de représentativité  mais en degré d'agressivité verbale. A ce jeu, tout etait égal et la difference se jouait dans un espace introuvable comme dans une pièce de  Bertolt Brecht. Tous ces leaders rassemblés, Place de l'obélisque, n'avaient en commun ni un programme de sortie de crise ou de gouvernance, ni un idéal commun ; la seule chose qui semblait les cimenter était le commun désir de se débarrasser de wade ; même dans ce commun désir les raisons et les motivations n'étaient pas les mêmes. Ces hommes pouvaient peut être détruire quelquechose ou quelqu'un, mais  ensemble, ils ne pouvaient rien faire de bon pour leur pays et pour les Sénégalais.Ces hommes ne constituaient qu'un agrégat inédit d'ambitions personnelles exacerbées  par  une fin de cycle annoncée.L'âge canonique de Wade ouvrait un vaste champ de possibles et pour tous , tous les rêves et espoirs étaient permis.Absents au tout début de la journée du 23 Juin, les hommes politiques ont vite résorbé leur retard et les voilà au premier rang de l'assaut contre la citadelle des Wade !

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Unite Galleryyena marre