Wade et Karim : Destins croisés

Le paradoxe du régime de Wade c’est d’abord la convergence impossible entre une volonté certaine d’entrer dans l’histoire positive du Sénégal et, dans l’action, une absence totale d’organisation et de méthode..

Quant à l’homme, il a certainement des intentions louables mais mal servies par son cynisme et son autoritarisme qui l’empêchent de tirer un meilleur parti de la qualité des ceux qui gravitent autour de lui et qui, ayant pris sa mesure et conscients qu’il n’en fait qu’à sa tête, ont froidement décidé de profiter de la situation pour s’enrichir et pour grignoter des parcelles de pouvoir et de notoriété.

Lire la suite...

M23 : Originalité et citoyenneté

Le M23 malgré tous ses efforts de structuration et de théorisation est depuis le départ un mouvement non organique  fondé sur une  base minimaliste pour ratisser large et mobiliser toutes les composantes de la société.

Cette absence de fondement doctrinal et la puissance de son impact social constituent  une nouveauté dont l'analyse ne s'épuise pas   dans notre seule  relecture des évenements et des changements qu 'il a induits. D'autres pistes de réflexion tout aussi fécondes peuvent être explorées du fait de la grande complexité de cette conjonction politique/société civile.

Lire la suite...

Les parricides

Si Wade a une solide réputation en matière d'infanticide pour avoir" immolé" trois de ses dauphins durant sa longue marche vers le palais du 2, avenue Léopold sédar Senghor, il semble avoir baissé la garde depuis qu'il a accèdé au pouvoir.Il aura sacrifié, à l'autel de son ego  surdimensionné, Fara Ndiaye le premier compagnon, Serigne Diop le fils ainé et Doudou Ndoye le condisciple trop éclairé, avant de plier sous les coups de jarnac d'Idrissa Seck et de s'effondrer sous le coup de boutoir de Macky Sall !

 

Lire la suite...

le fil rouge des dérives

Le paradoxe du régime de Wade, c’est d’abord la convergence impossible entre une volonté certaine d’entrer dans l’histoire positive du Sénégal et, dans l’action, une absence totale d’organisation et de méthode..

Quant à l’homme, il avait certainement des intentions louables mais mal servies par son cynisme et son autoritarisme qui l’empêchaient de tirer un meilleur parti de la qualité des ceux qui gravitaient autour de lui et qui, ayant pris sa mesure et conscients qu’il n’en faisait qu’à sa tête, avaient froidement décidé de profiter de la situation pour s’enrichir et pour grignoter des parcelles de pouvoir et de notoriété.

Il y aurait ainsi, chez lui, comme qui dirait, les deux faces de Janus.

Lire la suite...

Sous-catégories

Page 2 sur 2

Unite Galleryyena marre